back VEN 29.08 2014 12:15 next
C Conservatoire
 
NUOVE MUSICHE
Esther Yoo violon
Eric Lederhandler direction

Pierre Devos hautbois
Ellen Donovan hautbois
Bernard Wasnaire cor
Anthony Devriendt cor
Sophie Causanschi violon
Luce Caron violon
Akika Hayakawa violon
Marc Tillema violon
Josef Luyten violon
Anne Philippot violon
Marie-Danielle Turner violon
Ara Simonian violon
Miyuki Sakai violon
Aroa Sorin alto
Dmitri Ryabinine alto
Igal Braskavsky alto
Thomas Fruehauf violoncelle
Matthieu Widart violoncelle
Robertino Mihai contrebasse
Svetoslav Dmitriev contrebasse
Photo
 
Esther Yoo s’est fait remarquer sur le plan international en 2010 en devenant la plus jeune lauréate du 10e Concours international Sibelius, à l’âge de 16 ans. En mai 2012, elle était l’une des plus jeunes lauréates du Concours Reine Elisabeth. Cette saison, Esther débutera à Londres avec le Philharmonia Orchestra sous la baguette de Lorin Maazel. Elle connaît déjà cet orchestre et ce chef pour avoir rejoint leur tournée en Asie en 2012. Vous l’aurez compris, cette jeune violoniste a du talent ! Et du talent, Joseph Kotek, l’un des élèves en composition de Tchaïkovski, en possédait aussi. Ce brillant violoniste polonais avait été engagé pour animer les soirées musicales de la baronne von Meck, la généreuse mécène qui prêta sa maison de vacances à Brailovo à Tchaïkovski. C’est Kotek qui suggéra à Madame von Meck de venir en aide au compositeur en lui passant commande pour une œuvre. S’ensuivra une longue relation épistolaire à distance et la genèse de nombre de ses compositions, dont ce concerto en ré majeur, que Kotek créera en 1878 à Clarens en Suisse avec le compositeur au piano dans une version violon et piano.

Composée de trois mouvements seulement, remarquablement cohérente, l’œuvre est construite sur des thèmes chauds, lyriques, expressifs, parfois violents ou débridés, toujours reconnaissables. Admirablement orchestré et mettant en valeur un violon très virtuose, le concerto nous apparaît aujourd’hui comme la quintessence du concerto romantique.

Piotr Ilitch Tchaïkovski (1840-1893)
Concerto pour violon et orchestre en ré majeur, op. 35
Allegro moderato
Canzonetta (Andante)
Finale (Allegro vivacissimo)