back MER 06.07 2016 12:15 next
C Conservatoire
 
Sagittarius
Michel Laplénie direction


Caroline Arnaud soprano
Eugénie Lefebvre soprano
Pierre Sciama alto
Sébastian Monti ténor
Nicolas Rouault basse
Ronan Khalil orgue
Paul Rousseau viole de gambe
Photo
Photo Gaëlle Hamalian-Testud
 
Considéré  bien souvent comme le père de la musique classique européenne, J.S. Bach fut surtout, dans toutes les composantes de sa musique, l'héritier et l'aboutissement d'une très riche tradition musicale qui trouve ses sources au début du XVIIe siècle. Sa musique se forgea au creuset des splendeurs de l'art vocal allemand, de Dresde à Leipzig, de la fascination italienne à la grande tradition polyphonique, et de Schutz et Schein aux musiciens de sa propre famille.
Lumières du Baroque Allemand

Heinrich Schütz (1585-1672)
Motet "Die mit Tränen säen" (Geistliche Chormusik, 1648)

Johann Hermann Schein (1586-1630)
Motet "Freue dich des Weibes deiner Jugend" (Israels Brünnlein, 1623 )

Johann Hermann Schein (1586-1630)
Motet "Da Jakob vollendet hatte" (Israels Brünnlein, 1623 )

Johann Sebastian Bach (1685-1750)
Motet "Jesu meine Freude", BWV 227
1. Jesu, meine Freude
2. Es ist nun nichts Verdammliches
3. Unter deinem Schirmen
4. Denn das Gesetz
5. Trotz dem alten Drachen
6. Ihr aber seid nicht fleischlich
7. Weg mit allen Schätzen
8. So aber Christus in euch ist
9. Gute Nacht, o Wesen
10. So nun der Geist
11. Weicht, ihr Trauergeister
 
 

 

06.07 - Schütz, Schein & Bach : lumières du baroque allemand

06.07 - Schütz, Schein & Bach : lumières du baroque allemand
Jean-Sébastien Bach se confronte aujourd’hui à ses deux plus grands prédécesseurs en matière de musique religieuse allemande : Heinrich Schütz et Hermann Schein. Ce concert célèbre aussi le 30e anniversaire de l’ensemble Saggitarius, fondé et dirigé par Michel Laplénie.
Mis en ligne le 05 July 2016 à 16h38