28.07 - « Le piano en tant que corps résonant »

Pour ce récital le pianiste Fabian Coomans entraîne l’auditeur au cœur de l’instrument et de ses sonorités avec deux œuvres de compositeurs contemporains : Back to the sound de Jean-Luc Fafchamps et Territoire de l’oubli de Tristan Murail.
28.07 - « Le piano en tant que corps résonant »
Fabian Coomans
Jean-Luc Fafchamps (°1960) sur Back to the Sound (2009) : « Cette pièce m’a été commandée par le Concours Musical Reine Elisabeth comme imposé de la demi-finale de l’édition 2010. L’enjeu le plus exigeant concerne la forme : Back to the Sound est conçu comme une série de variations atypiques : un thème assez bref, en harmonies tintinnabulantes, se voit présenter sous plusieurs formes successives relativement contrastées, tout en fusionnant peu à peu avec une seconde idée thématique, conduisant la série de variations à imploser en un développement suivi. Fusion et continuité sont donc les objectifs d’une composition à l’apparence morcelée. »
Tristan Murail (°1947) sur Territoires de l’oubli : « En réaction à une écriture percussive du piano courante à l’époque, [j’ai renoué] avec une certaine conception « lisztienne » de la virtuosité. Le piano y est considéré avant tout comme un ensemble de cordes résonantes – la percussion des marteaux n’est que l’indispensable inconvénient qui permet de les mettre en vibration, directement ou par sympathie. Les sons vibrent jusqu’à extinction naturelle, car la pédale est enfoncée pendant toute la pièce, sans jamais être relevée. Leur résonance décrit des territoires successifs, délimités par l’oubli des fréquences qui s’éteignent.»
Fabian Coomans est le pianiste de l’ensemble Besides, qu’il fonde en 2009 avec d’autres musiciens et qui par sa formation atypique (flûte, sax, violon, violoncelle, harpe, guitare, piano, percussion et électronique) aborde joue un répertoire situé clairement en dehors du répertoire habituel des nouvelles musiques. Fabian a étudié au conservatoire royal d’Anvers dans les classes de Pascal Sigrist (piano), de Wim Henderickx (analyse et composition) et de Bart van Oort (pianoforte) et s’est spécialisé par la suite en musique contemporaine avec les ensembles Ictus et Spectra au conservatoire royal de Gand.
 
Mis en ligne le 25 July 2017 à 18h43

Midis-Minimes a(t) Crossroad(s)

Mis en ligne le 23 August 2017 à 15h30