02.08 – Les Muffatti sortent Telemann et Graupner de l’ombre de Bach

Telemann et Graupner sont deux compositeurs allemands aussi prolixes que réputés de leur vivant. L’ensemble bruxellois Les Muffatti interprète deux de leurs ouvertures « à la française », afin de rendre hommage à ces grands musiciens dont l’œuvre est éclipsée par celle de leur illustre contemporain Bach.
02.08 – Les Muffatti sortent Telemann et Graupner de l’ombre de Bach
Les Muffatti / Photo Fabienne Cresens
Si la période baroque aujourd’hui est souvent placée sous l’ombre tutélaire de Johann Sebastian Bach, on oublie que peu de ses contemporains comprenaient et appréciaient réellement sa musique. A contrario, beaucoup de compositeurs ont été oubliés. Il arrive que cet oubli soit incompréhensible, comme dans le cas de Johann Christoph Graupner (1683-1760) et de Georg Philipp Telemann (1681-1767), deux compositeurs allemands, contemporains l’un de l’autre et particulièrement prolifiques.Telemann est entré depuis longtemps au panthéon des compositeurs, mais Graupner reste l’un des grands oubliés de l’histoire de la musique occidentale. Pourtant il avait été préféré à Bach pour le poste de cantor à Leipzig, mais son employeur, le landgrave Ernst Ludwig de Hesse-Darmstadt, ne voulut pas le laisser partir. C’est donc grâce à un désistement que Bach dut la place de cantor à laquelle on l’identifie aujourd’hui.Telemann étonne par son incroyable longévité, mais par sa facilité à s’approprier la plupart des genres musicaux de son temps et par sa production qui dépasse celle de Haendel et Bach réunis. Outre ses activités de compositeur, il enseignait, tenait les orgues de Leipzig, fonda deux orchestres, une revue musicale et trouva le temps d’écrire ses mémoires.Les Muffatti sont nés en 1996 du désir de jeunes musiciens bruxellois d’interpréter la musique orchestrale baroque en alliant la jouissance de la musique à l’exploration de son contenu et à une grande minutie artisanale dans son exécution. Au cœur de leur démarche d’interprétation se trouve la maîtrise d’une gestuelle musicale procédant de la Théâtralité, un principe omniprésent et inhérent à tout art baroque. Entre 2004 à 2014, avec le chef d’orchestre Peter Van Heyghen, Les Muffatti se sont affirmés sur la scène internationale.Le dernier de leurs six albums, la Brockes-Passion de Reinhard Keiser, réalisé avec l’ensemble vocal Vox Luminis, a remporté en 2014 les trois grands prix belges : disque classique de l’année de la radio flamande Klara, prix Caecilia (Union de la presse musicale belge) et Octave de la musique classique.
 
Mis en ligne le 26 July 2017 à 21h08