07.08 – Le Quatuor Danel s’attaque au fascinant 2e quatuor de Tchaïkovski

Les quatuors de Tchaïkovski, chefs-d’œuvre d’un genre alors négligé en cette fin de XIXe siècle en Russie, se caractérisent par leur charme mélodique, leurs audaces harmoniques et un cachet authentiquement russe. Le Quatuor Danel nous présente le n°2.
07.08 – Le Quatuor Danel s’attaque au fascinant 2e quatuor de Tchaïkovski
Quatuor Danel / Photo Marco Borggreve
La musique de chambre n’est pas le domaine où l’on attend le plus Pyotr Ilyich Tchaikovski (1840-1893), mais il y a apporté quelques contributions importantes, dont trois quatuors. Des trois, le deuxième quatuor est celui qui offre le terrain le plus riche à l’analyse, même si c’est sans doute le plus aride.L’on sait très peu de chose sur la genèse, si ce n’est qu’il fut composé au début de l’hiver 1873-74, terminé le 18 janvier et créé dans les premiers jours de février devant un cercle de musiciens et d’amis. L’accueil des spécialistes et de la presse était plutôt favorable ; voici ce qu’en disait le critique et compositeur Herman Laroche en 1876 : « C’est peut-être l’œuvre la plus personnelle et la plus originale du compositeur. La douceur élégiaque et pensive, l’humeur nerveuse si propre à monsieur Tchaïkovski ont été coulées ici dans une forme aussi intéressante que particulière. La troisième symphonie est sans doute plus puissante et plus accessible, mais le quatuor fait apparaître plus de hardiesse et plus de nouveauté. » Fondé en 1991, le Quatuor Danel s’est rapidement imposé sur la scène classique internationale avec des prix qui ne trompent pas. Connu pour l’intensité et la profondeur de ses interprétations, l’ensemble s’est imposé dans les grands cycles fondateurs du quatuor à cordes, de Haydn, Beethoven et Schubert à Chostakovitch et Weinberg. Une vision vivante du grand répertoire dont la fraîcheur n’a échappé ni à la presse ni au public. Une autre force du Quatuor Danel réside dans la collaboration étroite qu’il a su tisser avec les créateurs marquants de notre temps, comme Rihm, Lachenmann, Gubaidulina, Dusapin ou Bruno Mantovani.
 
Mis en ligne le 26 July 2017 à 21h24