16.08 – Les sonates pour flûte et clavecin de Bach : des sommets musicaux

L’œuvre de Bach pour flûte et clavecin ou basse continue est un sommet de la musique de chambre au XVIIIe siècle. La flûtiste Stefanie Troffaes et le claveciniste Julien Wolfs mettent leur talent au service de l’invention et de la maîtrise hors norme du Cantor de Leipzig.
16.08 – Les sonates pour flûte et clavecin de Bach : des sommets musicaux
Stefanie Troffaes
Les sonates pour flûte et clavecin de Johann Sebastian Bach (1685-1750) restent à bien des égards une énigme. Nous ignorons l’année de leur composition, ainsi que leur destinataire ou l’occasion pour laquelle elles ont été écrites. Mais elles révèlent la capacité de Bach à effectuer au sein d’une formation intimiste une synthèse de styles et de formes existants, offrant une musique presque plus pure encore. Le contraste entre la simplicité de l’effectif et la géniale complexité de ses compositions s’impose ici d’autant plus. La monumentale sonate en si mineur (BWV 1030) pour flûte et clavecin obligé est une des sonates les plus complexes et les plus expérimentales dans ce genre que Bach ait écrites. Ce chef-d’œuvre est une synthèse du génie et de la maestria de Bach.Née à Bruges en 1980, Stefanie Troffaes apprend la flûte à bec chez Tomma Wessel avant de découvrir la flûte traversière baroque à l’âge de onze ans. Touchée par le son et inspirée par son répertoire, Stefanie continue ses études auprès de Barthold Kuijken et de Marc Hantaï au Conservatoire royal de Bruxelles. L’Académie baroque européenne d’Ambronay la sélectionne pour travailler sous la direction de Christophe Rousset (2001) et de Paul McCreesh (2002). En 2002, elle est finaliste du concours international de musique ancienne Musica Antiqua à Bruges. Né en 1983, le belge Julien Wolfs commence ses études de clavecin avec sa mère, Marie-Anne Dachy, à l’Académie de Jodoigne. En 2003, il entre dans la classe de Menno van Delft au Conservatoire supérieur d’Amsterdam. Il y obtient brillamment le diplôme de Master en 2009. Premier claveciniste belge à être primé au prestigieux Concours international de clavecin de Bruges (Belgique) depuis la création de celui-ci en 1964, Julien Wolfs remporte l’édition 2007 avec un deuxième prix ex-aequo. Il est le claveciniste du Musée des Tissus et des Arts Décoratifs de Lyon et professeur au CRR du Grand Avignon.
 
Mis en ligne le 10 August 2017 à 21h29

Midis-Minimes a(t) Crossroad(s)

Mis en ligne le 23 August 2017 à 15h30