23.08 – Deux quatuors pour flûte et cordes de Mozart

Mozart n’aimait pas la flûte ; ses compositions pour cet instrument sont toutes des commandes. Néanmoins, dans ces quatuors où la flûte occupe un véritable rôle concertant, Mozart a su transcender les limites du style galant.
23.08 – Deux quatuors pour flûte et cordes de Mozart
Géraldine Clement
L’association d’un instrument à vent avec les cordes est une chose relativement rare au cours du XVIIIe siècle. Lorsque Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) séjourne à Mannheim en 1777, il est fort impressionné par l’orchestre de la cour. Le jeune compositeur s’y lie d’amitié avec le flûtiste Jean Baptiste Welding, qui le met en contact avec Ferdinand Dejean, un savant hollandais, physicien, philanthrope et fervent mélomane, qui passa commande à Mozart de « quelques concertinos simples et brefs, ainsi que quelques quatuors avec flûte ». Mozart semble montrer un grand enthousiasme pour cette commande inhabituelle. On dit pourtant assez généralement qu’il n’aimait pas la flûte, que l’instrument lui paraissait trop imparfait, avec les problèmes de justesse inhérents aux techniques embryonnaires de l’époque. Le compositeur se lassera cependant assez rapidement de remplir son devoir, n’enverra jamais le nombre d’œuvres commandé, et aura dès lors les pires difficultés à se faire payer pour ce qu’il avait effectivement livré.Géraldine Clément (flûte) débute ses études de flûte traversière et de musique de chambre à l’Académie communale d’Auderghem, puis poursuit sa formation aux conservatoires de Gand et de Bruxelles. Lauréate de nombreux concours, elle se produit régulièrement au sein de formations comme le European Union Youth Orchestra, le Théâtre Royal de la Monnaie, l’ensemble Tmesis et l’ensemble Sturm und Klang. Patrizio Germone (violon) est encore un jeune étudiant lorsqu’il est sélectionné pour jouer avec des ensembles renommés (European Union Baroque Orchestra, Britten-Pears Baroque Orchestra, Academie d’Ambronay). Après un master de violon moderne à Cuneo (Italie), il en obtient un deuxième au Conservatoire Royal de Bruxelles, puis un troisième, en violon baroque, au Conservatoire de Palerme. Amaryllis Bartholomeus (alto) étudie au Koninklijk Conservatorium Brussel. Membre du Young Belgian Strings et de Brussels Sinfonietta, elle a également joué avec l’Orchestre de la Monnaie, l’ONB, l’European Union Youth Orchestra, le Phoenix Chamber Orchestra et le Nationaal JeugdOrkest van Nederland. Phyllis Bartholomeus (violoncelle) commence le violoncelle dès son plus jeune âge auprès Michel Boulanger. En 2008, elle entre au Conservatoire Royal de Bruxelles, où elle obtient son master en violoncelle en 2013. Elle fait partie de divers ensembles (Il Gardellino, Les Muffati, Orchestre du Festival Musiq3’).En coproduction avec le Koninklijk Conservatorium Brussel
 
Mis en ligne le 17 August 2017 à 15h36

Midis-Minimes a(t) Crossroad(s)

Mis en ligne le 23 August 2017 à 15h30