04.07 - La Reverdie : spécialistes de la polyphonie profane du trecento italien

En 1986, deux paires de sœurs italiennes créent l'ensemble médiéval laReverdie. Leur spécialité depuis plus de trente ans : la polyphonie profane italienne. Pour ce concert, l'ensemble interprète des madrigaux, des caccie et des ballate de Lorenzo Da Firenze et de Jacopo da Bologna, parmi d'autres.
04.07 - La Reverdie : spécialistes de la polyphonie profane du trecento italien
Photo Stefan Schweiger
Née au XIVe siècle, la polyphonie profane italienne est en général écrite pour 2 ou 3 voix avec accompagnement instrumental et trouverait son origine dans la tradition monodique des troubadours. Le style compte trois formes majeures : le madrigal, la caccia et la ballata. Le madrigal tiendrait son nom de matricale indiquant probablement que la poésie était en langue vernaculaire, ou de mandriale (relatif au troupeau) soulignant le caractère pastoral des plus anciennes pièces. La caccia traite de la chasse et autres scènes mouvementées. La ballata, au style mélodique plus simple et liée à la danse, est devenue la forme la plus importante et la plus prisée des compositeurs. La forme polyphonique apparaît vers 1365 d'abord à 2 voix, puis à trois voix et va supplanter le madrigal. L'ensemble laReverdie, qui a emprunté son nom à un genre poétique célébrant le retour du printemps, captive depuis plus de trente ans le public comme les critiques par la diversité de son approche du répertoire musical vaste et varié du Moyen Âge et de la première Renaissance. Une recherche approfondie et l'expérience acquise tout au long de son intense activité font de laReverdie un ensemble unique en son genre, autant pour l'enthousiasme extraordinaire que pour la virtuosité naturelle et assurée de son jeu et de son chant.
 
Mis en ligne le 25 June 2017 à 15h00